BLOG

Rapport VeilleSalon 3D Print Show 2013 : Plus que quelques jours à attendre !

04 Déc 2013, Posté par T. Perran dans Veille Salon

Le Rapport de veille du salon 3D Print Show sera très prochainement disponible

Actuellement en cours de relecture, le rapport de veille suite à notre visite du salon 3D Print Show 2013 sera disponible d’ici la fin de la semaine.
Dans ce rapport en français d’une quarantaine de pages, vous trouverez notamment :
– notre regard sur les tendances et innovations dans le domaine
– les dernières nouveautés en matière d’hardware et de software
– les nouvelles applications rendus possibles tant pour les particuliers que les professionnels
– mais aussi ce que l’on aurait aimé voir en matière d’innovations et que l’on a pas vu lors de cette visite

Pour vous faire patienter, retrouvez d’ores et déjà ci-dessous le résumé ainsi que le sommaire du rapport:

RESUME

Le salon 3D Print Show s’est déroulé les 15 et 16 novembre au Carrousel du Louvre à Paris et à en juger par l’influence, le salon a été succès au-delà de l’espérance des organisateurs. Il est fort à parier que la prochaine édition se déroulera dans un endroit plus spacieux tant il était difficile de se déplacer d’un stand à l’autre. Après tout, le marché mondial de l’impression 3D, machines et services, était estimé à 2,2 milliards de dollars en 2012 avec un taux de croissance annuelle de 28,6% !

L’impression 3D, qui permet de créer des objets par superposition de fines couches de matière, est une technologie en plein essor, même si cette technologie est connue depuis plus de 30 ans. Il n’y a pas, ou très peu, de perte de matériaux et le fait de réduire le nombre d’étapes du processus de fabrication apporte des bénéfices considérables en termes de coût pour les petites séries.

Longtemps réservée au prototypage rapide et aux industries de pointe, elle s’est récemment démocratisée avec l’arrivée sur le marché d’imprimantes moins onéreuses et plus rapides, ainsi qu’un choix plus varié de matériaux imprimables. En effet, il est désormais possible d’acquérir une imprimante 3D pour moins de 1000 euros, comme par exemple l’imprimante EX1 de 3D Free Sculpt, proposée en France par Pearl Diffusion. Il y a maintenant de nombreux fournisseurs et revendeurs qui proposent des prix abordables tant pour les imprimantes que sur les consommables.

De nouveaux services dédiés à l’impression 3D ont aussi vu le jour ces dernières années. Des sociétés comme Scupteo proposent des plateforme de fichier 3D à imprimer, que les utilisateurs peuvent personnaliser. Cette société permet d’ailleurs également une rencontre virtuelle entre designers et utilisateurs pour aller plus loin avec l’impression d’objets 3D uniques. L’univers de l’open source, aussi très présent, permet de faire du lien social entre bricoleurs d’un nouveau genre et de nombreux utilisateurs mettent leur création en ligne à la disposition de tous.

On a également remarqué des projets ambitieux comme l’impression de prothèses de main, ou encore des robots imprimables commandés par la voix. L’impression 3D a un potentiel énorme en médecine, maintenant qu’il est possible d’imprimer des tissus humains, des matériels bio-résorbables et tolérés par le corps, et même des matières synthétiques utilisables pour faire des greffes. L’impression 3D a déjà sauvé une vie, celle d’un nouveau née qui s’étouffait et qui a bénéficié d’une «attelle bronchique» sur mesure réalisée par impression 3D à l’université du Michigan !

Parallèlement au salon, La Poste et Orange ont mis cet automne quelques imprimantes 3D dans leur agence pour permettre aux usagers d’imprimer des coques pour smartphones au prix de 30 euros. Leurs catalogues proposent d’autres objets personnalisables pour les particuliers mais aussi pour les professionnels comme les cabinets d’architectes.

Cela dit, le salon 3D Print Show a également fait la part belle à la création artistique, part le biais d’un défilé de mode où l’on a vu des bijoux, des sacs, des chaussures, des lunettes, le tout imprimé en 3D. Un hall d’exposition entier était d’ailleurs réservé aux artistes souhaitant montrer et vendre leur création.

Il semble vraiment que la seule limite rencontrée par l’impression 3D aujourd’hui soit la taille tant les possibilités permises par cette technologie sont importantes. Chose rare pour être précisée, la société américaine Legacy Effects avait prêté pour le salon ses pièces imprimées en 3D et utilisées dans des films comme Avatar, Iron Man, Pacific Rim. A cette occasion, il a été rappelé que l’impression 3D est utilisée depuis quelques années par l’industrie cinématographique, car la précision des détails est bien meilleure que celle obtenue lorsque par la réalisation d’effets spéciaux sur fond vert.

Enfin, il a tout de même été précisé lors du salon 3D Print Show que la démocratisation de l’impression 3D allait changer la donne au niveau de la propriété intellectuelle, surtout en Europe où il est permis de faire des copies personnelles. Avec l’impression 3D, viendront le piratage et la personnalisation des objets. Vite débordées par le nombre des consommateurs devenus concurrents très locaux, les entreprises vont être forcées d’aller vers des concepts comme la co-création d’objets avec les consommateurs, quitte à donner des licences révocables. La propriété intellectuelle n’a de valeur que si on peut la faire respecter. Dans le cas de l’impression 3D, il faut mieux avoir une petite part d’un grand gâteau, plutôt qu’une grosse part d’un tout petit gâteau. Il arrive que la menace ne se situe pas au niveau de la contrefaçon mais au niveau de la concurrence !

SOMMAIRE

PARTIE 1. EQUIPEMENTS POUR L’IMPRESSION 3D

  • 1.1 HARDWARE
  • 1.1.1 Pearl Diffusion (distributeur de 3D Free Sculpt)
  • 1.1.2 Fab Shop (distributeur de Maker Bot)
  • 1.1.3 Airwoolf
  • 1.1.4 Autres fournisseurs présents sur le salon 3D Print Show
  • 1.2 SOFTWARE
  • 1.2.1 Autodesk 3D Print Utility
  • 1.2.2 Autodesk Shapelifter

PARTIE 2. NOUVEAUX SERVICES POUR LES PARTICULIERS

  • 2.1 L’UNIVERS « OPEN SOURCE » POUR L’ENTRE-AIDE ENTRE « MAKER »,
  • 2.1.1 Les « Maker Faire »
  • 2.1.2 InMoov (Robot 3D)
  • 2.2 PLATEFORME DE DESSIN, DE FICHER 3D ET D’IMPRESSION 3D EN LIGNE
  • 2.2.1 Crobics (Logiciel et impression en ligne)
  • 2.2.2 Sculpteo
  • 2.2.3 Shapelize
  • PARTIE 3. BOULEVERSEMENT DES PRATIQUES CHEZ LES PROFESSIONNELS

  • 3.1 NOUVELLE REVOLUTION DANS LA MEDECINE
  • 3.1.1 Impression sur mesure d’organes biorésorbables
  • 3.1.2 Greffes définitives d’organes imprimés en 3D
  • 3.1.3 Nouvelle technique de chirurgie réparatrice plus précise et rapide
  • 3.2 PROPRIETE INTELLECTUELLE IMPOSSIBLE A PROTEGER
  • 3.3 CREATION ARTISTIQUE
  • 3.3.1 Le défilé de mode
  • 3.3.2 Le hall ouvert aux designers et artistes
  • 3.3.3 Le cinéma déjà dans l’impression 3D

PARTIE 4. DERNIERES AVANCEES ABSENTES DU SALON

  • 4.1 FAX 3D PAR AIO ROBOTICS
  • 4.2 SERVICES D’IMPRESSION 3D EN MAGAZIN EN FRANCE
  • 4.2.1 Auchan
  • 4.2.2 La Poste
  • 4.3 IMPRESSION D’ORGANES EN TISSUS HUMAINS
  • 4.4 IMPRESSION DE SOUS-VETEMENTS FEMININS SUR MESURE

CONCLUSION ET PERSPECTIVES
A PROPOS DE VEILLE SALON
PRESENTATION DE VIEDOC SARL

Paris, 15-16 novembre. Le salon 3D print Show montre un florilège de possibilités, vues sous l’angle artistique. Après un aperçu du défilé, voici les réalisations des exposants:

Galerie des exposants

TAGS >