BLOG

URBEE, éco-voiture imprimée en 3D

05 Déc 2013, Posté par D. Bocquelet dans Regard sur l'actualité

La visite du salon de l’impression 3D à Paris à révélé un exposant innovant dans un domaine manufacturier pourtant jugé « complexe », car c’est le premier modèle automobile construit en impression 3D. Nommé URBEE 2, il s’agit non seulement de la première voiture entièrement manufacturée avec des impressions 3D (carosserie, vitrages, pièces intérieures, garnitures et équipements) ce qui est déjà en soi un exploit mais également la plus « verte » du moment. Derrière se trouve un concept également innovant de fabrication numérique additive.

Pour y parvenir l’équipe menée par Jim Kor, un ancien ingénieur automobile, à conçu en 2011 un châssis ultra-léger tricycle et surbaissé pour deux personnes avec un espace de stockage à l’arrière, et une carrosserie très profilée, dont le cx (coefficient de pénétration dans l’air) annoncé est de 0.15. Elle est si basse (106,7 cm !) et profilée qu’elle fait immanquablement penser aux voitures a pédales de compétition propulsées au solaire… Ce n’est pas un hasard puisqu’une partie de l’équipe a déjà oeuvré sur ce type de projet. D’ailleurs le groupe motopropulseur de l’URBEE 2 est intérressant à ce titre, puisqu’il s’agit d’un mix de deux moteurs électriques couplés à un moteur thermique-éthanol. La consommation annoncée est donc particulièrement basse, de l’ordre de 0.81 litres au cent. Le projet à fait l’objet du dépôt de nombreux brevets au Canada, USA et en Europe, et est actuellement en phase de financement via le site de crowdfunding Kickstarter.

Les médias ont déjà eu vent du projet, mais un « coup » est en train de se monter, que le concepteur du projet compare au vol du « Spirit of St Louis » de Charles Lindbergh. Leur but est de traverser les Etats-Unis d’est en ouest, en reprenant le tracé, plus de 100 ans après du premier « road trip » Américain réalisé par Horatio jackson et son mécanicien Sewall Crocker, une équipée qui s’est déroulée sur de mauvaises routes et des pistes en 1902 sur la « Vermont », une quatre-cylindre, de San Francisco à New York. Le trip d’origine avait pris deux moins et 9 jours et le véhicule avait consommé 800 gallons d’essence (3000 litres). La nouvelle équipée devrait débuter en mai 2014 et se faire (d’après google maps) en 42 heures, sur un tracé de 4676 km avec seulement 37 litres d’éthanol ! Ce qui ferait entrer ce véhicle au Guiness des records.

La société Ecologic inc. derrière le projet se situe à Winnipeg dans le Manitoba (Canada).
Pour en savoir plus: